Tristel Science

Tristel Science vous tient au courant des dernières avancées en matière de contrôle des infections, des agents pathogènes à surveiller et des moyens de les prévenir. Cliquez simplement sur ou appuyez sur le lien pour télécharger les articles de Tristel Science.

Tristel est efficace contre le Coronavirus

Le dioxyde de chlore de Tristel est efficace contre les virus du type Coronavirus (CV)

Le Dioxyde de Chlore de Tristel est Efficace contre les Virus du type Coronavirus

Avis important au client - Le Dioxyde de Chlore de Tristel est Efficace contre les Virus du type Coronavirus

LE PAPILLOMAVIRUS HUMAIN (HPV) : CE QU’IL FAUT SAVOIRCE SAVOIR

Pour en savoir plus sur le papilomavirus humain, cliquez ici.

La résistance aux antimicrobiens

La résistance aux antimicrobiens (RAM) constitue une menace pour la santé à l’échelon mondial et touche un nombre croissant de personnes. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la RAM constitue l’une des 'Dix menaces pour la santé mondiale en 2019'.  

Le biofilm présent dans le canal opérateur des dispositifs médicaux et dans les canalisations

Le biofilm constitue une agrégation d'espèces microbiennes qui peuvent s'accumuler sur les surfaces et causer des infections. Le dioxyde de chlore s'est révélé efficace contre les biofilms. 

Dioxyde de chlore : la composition chimique derrière la composition

La formulation exclusive de ClO2 de Tristel est devenue le désinfectant de haut niveau pour les dispositifs médicaux sans canal opérateur sensibles à la chaleur. Le dioxyde de chlore est le biocide le plus efficace contre les organismes microbiens.

Le HPV dans la sphère ORL

Le HPV est une cause majeure de cancers de l'oropharynx. Les dispositifs médicaux utilisés pour examiner le cou et la gorge, peuvent être porteurs du HPV s'ils ne sont pas correctement désinfectés.

Un bref récapitulatif sur le virus du papillome humain - Biologie, dispositifs et décontamination

Certains dispositifs médicaux sont utilisés quotidiennement pour examiner et diagnostiquer des zones corporelles susceptibles d’héberger le HPV.